Tag Archives: barcelona

Barcelone: Virée en cavale, à la catalane!

Alors qu’un froid glacial s’installe sur Montréal, ce qui sont comme moi ne peuvent s’empêcher de penser à s’évader. Ah, le soleil, la plage, l’eau turquoise… si seulement… J’adore l’hiver, cette première neige, mais encore… J’en profite donc pour vous faire voyager autrement, cette fois avec vos pensées!

Fin février, il faisait environ 25 degrés Celsius. On habitait le petit village de Sant Celoni, à près de 40 km de Barcelone, en Espagne. Déjà assez pour jalouser.

Volleyball sur les plages de Barcelone

Volleyball sur la plage de Barcelone- Photo: Kim Gradek

Une petite visite d’amis français, qui venaient de Roanne, et une virée en cavale s’impose. Au menu: tapas, plages, boîtes de nuit et bonne compagnie!

Pour notre première sortie: Barcelona!

Accompagné de nos deux cuistos, on débute notre aventure en s’imprégnant des odeurs de poissons et de jambon Serrano, et on se gâte à contempler les couleurs vives des fruits, des produits séchées, et des friandises au temple de la gastronomie, La Boqueria, selon le célèbre chef Ferran Adrià. L’effervescence de ce marché nous transporte au coeur de la vie espagnole: vivre la vie et savourer le sentiment de communauté qui habite les catalans, avec bien sûre, une touche fluorescente des années ’80!

Les différents aliments du marché La Bocaria coloreront vos journée! Photo: Kim Gradek

Les différents aliments du marché Sant Josep La Boqueria enjoliveront vos journée! Photo: Kim Gradek

On poursuit notre chemin à travers les petites rues sinueuses de Barri Gotic, complètement sous le charme de l’architecture.

Barri Gotic, Barcelone. Photo: Kim Gradek

Barri Gotic, Barcelone. Photo: Kim Gradek

Une fois arriver au centre du labyrinthe, c’est le temps d’un pause apéro. On s’installe devant la Catedral de la Santa Creu i Santa Eulàlia pour une sangria et du pulpo a la gallega, un savoureux plat de pieuvre, onions et cubes de pommes de terre, le tout infusé dans un bouillon au paprika fumé.

Moi devant mon pichet de sangria et mon assiette de puplo a la gallega- Photo: Guillemette Reynaud

Moi devant mon pichet de sangria et mon assiette de puplo a la gallega- Photo: Guillemette Reynaud

La nuit est jeune, surtout pour les Espagnols, et nos ventres gargouillent toujours! Direction les Cuines Santa Caterina au Mercado Santa Caterina pour de délicieux tapas, que j’ai détaillé dans un post précédent, et du bon vin blanc! On y sert des calmars grillés, des coeurs d’artichauts avec onions caramélisés, des petits poissons frits, du tartare, des tortillas aux saveurs du marché… Oubliez la salade de fruits de mer macérée de la veille sur une tranche de pain beaucoup trop épaisse. Ici, que de la qualité, des aliments frais du jour et surtout hyper savoureux! De plus, le frère du barman habite Montréal: ah, que le monde est petit!

Éperlans frits- Cuines Santa Caterina, Barcelone, Espagne- Photo: Kim Gradek

Éperlans frits- Cuines Santa Caterina, Barcelone, Espagne- Photo: Kim Gradek

Minuit passé, un soudaine envie de danser s’empare de nous. Nous suivons donc la suggestion d’un mec qui semblait être un habitué du quartier pour se rendre à la Jamboree, un petit bar jazz & hip-hop, blotti en coin de la Plaça Reial. Une référence en ce qui concerne le blues et le jazz, ce petit coin musical propose un éventail de groupes aussi célèbres qu’underground. Un premier spectacle au sous-sol pour se faire envoûter par le mélange de fréquences du didgeridoo, de la basse, et d’une poésie catalane. J’avoue ne pas avoir assisté à un show de musique depuis assez longtemps, moi qui auparavant était connu comme une punk-rock girl, mais là, j’ai réellement été hypnotisée! Et comme la tradition du jazz le veux si bien, après on danse. Un dj invité joue les meilleurs tunes de hip-hop du moment, le party est plus que pogné!

Hakim et Guillemette à la Jamboree- Photo: Kim Gradek

Hakim et Guillemette à la Jamboree- Photo: Kim Gradek

La première virée en cavale se termine alors qu’il fait clair dehors… 🙂 Que bueno espana!

Prochaine virée, on longe la Costa Brava vers Gérone.

“Cooking in Progress”: un regard inédit sur la cuisine de Ferran Adrià

Pour le chef passionné, créer un plat sert à faire vivre des émotions. Ce n’est pas de réaliser quelque chose qui a meilleur goût, mais d’aller chercher la personne par ses tripes, de la surprendre et d’évoquer chez elle un souvenir qu’elle pensait avoir oublié.

Ils l’ont dit dans Ratatouille, et Ferran Adrià le redit dans “Cooking in Progress“. Donc si cette émotion est ressenti par le client alors le chef a réussi sa vocation.

Juillet 2011, Adrià qui est parmi ceux qui ont entamé la révolution moléculaire accrochait son tablier. L’institution avec laquelle il a fait de l’Espagne un pays d’avant-garde gastronomique ne servirait désormais plus de repas. Le petit restaurant qui a remporté le titre de la meilleure table au monde durant 5 années, et auquel il fallait réserver au moins 1 an à l’avance, n’accueillerait plus de clients. Après 50 ans de service, El Bulli a fermé ses portes.

Pour comprendre ce qui a valu à El Bulli une telle réputation, il faut retourner un peu en arrière, et le film “Cooking in Progress” documente justement ceci.

À chaque année le restaurant fermait ses portes pour six mois, le temps de mettre sur pied un menu impressionnant pour la saison suivante. Adrià emballait (de saran-wrap) toute la cuisine et déménageait son équipe de sous-chefs doués au laboratoire de Barcelone où ils concoctaient des oeuvres d’art qui relèvent du génie!

Les plats d’Adrià produisent assez d’artifices que le documentaire n’a pas besoin d’en avoir. En tant que spectateur, on entre dans l’univers d’El Bulli, et on accompagne Adrià et son équipe (qui inclût un Québécois, le sommelier François Chartier) durant la totalité du processus créatif. Au final, c’est de voir l’évolution d’une idée: comment l’abstrait devient concret. Et de voir comment on peut redécouvrir l’ingrédient que l’on prend le plus souvent pour acquis: l’eau!

Tapas… really, a lid!?!

Grilled calamari- Cuines Santa Caterina

Tapas.

The meaning of “tapa” is a lid or a cover. Legend has it that a long time ago in Spain, they would serve a slice of cheese or ham when you ordered a drink to cover it…Was it to keep out the flies, hide the smell of bad wine, or insist on one to eat before drinking wine??? No one really knows…

But one thing is sure: tapas come in various shapes and tastes. They are the element of cuisine that defines Spanish culture. They are not a meal, nor are they a starter; they are simply a dish in a smaller portion.

And just when I thought I’d had enough tapas over the last 3 weeks, I discover this place: La Cuines Santa Caterina in Barcelona.

We start off with a glass of vino blanco: Torres Vina Esmeralda, a mix of Moscatel and Gewürztraminer. Light and fresh! And dive into the menu: grilled calamari, fried little fish (thinking they were smelt), iberic ham, bread with tomato seeds, a spanish tortilla, grilled artichoke and braised cipollini, marinated sardines on toast, patatas bravas, croquettes and some olives… Our feast leads us to order not two but three more glasses of wine, and before I know it not only are my taste buds completely and utterly satisfied, but I am now fluent in catalan!!!

Sardines- Cuines Santa Caterina

 

 

Pescaditos fritos- Cuines Santa Caterina

 

 

Alcachofa y cebollas a la plancha- Cuines Santa Caterina

So if ever you are in the area of the Santa Caterina Market, I highly suggest you take a seat at the bar, order something to drink and chow down some tasty tapas. And these aren’t the ones you’d use to cover your drink!

 

Where: Mercado Santa Caterina, Avenida Francesc Cambo, 16, Ciutat Vella, Barcelona

Prices: At the bar, very affordable! Each serving of tapas ranges 2-4 Euros. For 2, definitely under 30 Euros, with  2 glasses of wine and 5 tapas to share.

Ambiance: Laid-back and very trendy! Located in the Santa Caterina market, the Cuines Santa Caterina benefits from really high ceilings with wooden and metallic beams. A huge library with wine bottles covers one wall, on the other, they grow their fresh herbs. Everything is wooden, metallic, or alive: they even have trees inside. Gorgeous!

%d bloggers like this: