Tag Archives: Espagne

Costa Brava: Virée en cavale, relaxante!

Pour poursuivre l’aventure de mon dernier billet, on habitait le petit village de Sant Celoni, à près de 40 km de Barcelone, en Espagne.

Notre séjour avec la visite d’amis français, Guillemette et Florian, se poursuit.  Ils venaient de Roanne pour profiter de la paella, des paysages et de l’horaire latin décalé. Voilà donc qu’une deuxième virée en cavale s’impose. Mais cette fois-ci, c’est direction Costa Brava: 256 kilomètres de routes sinueuses qui longent le terrain escarpé en bordure de la Méditerranée, du nord de Barcelone jusqu’au sud de la France.

256 kilomètres c’est assez long, et temps oblige, notre péripétie couvre la route de Mataro à Tossa de Mar, en passant par Blanes, et Lloret de Mar.

Blanes: La porte d'entrée à la Costa Brava. Photo: Kim Gradek

Blanes: La porte d’entrée à la Costa Brava. Photo: Kim Gradek

La grasse matinée, 45 miutes de route, et on s’arrête enfin pour s’étirer les jambes à la porte d’entrée de la Costa Brava: Blanes. Sa réputation est bien établie: quatre kilomètres de côte qui combinent les falaises rocheuses et les tranquilles calanques, les nombreux pêcheurs en chaloupe, et le Jardin Botanique Marimurta. À peine arrivée et déjà j’adore!

Qui dit Espagne, dit sieste, et comme de fait, nous arrivons en plein heure de repos. De 14h00 à 18h00, les volets des fenêtres sont fermés et la ville, elle, est complètement déserte…On enlève alors nos chaussures et nos chaussettes, on étale une couverture sur la plage, s’étend, admire le paysage et l’horizon au loin, et ça prends moins de 20 minutes pour réaliser que nous aussi sommes maîtres dans l’art du sommeil…

Les plages de Blanes- Photo: Kim Gradek

Les plages de Blanes inspirent la relaxation, et lorsqu’il ne fait pas trop chaud, la sieste- Photo: Guillemette Reynaud

Bien reposés, c’est ainsi qu’on reprend la route en direction Tossa de Mar, avec un halte très bref à Lloret de Mar. Cerveza sur terrasse pour contempler un paysage escarpé d’eau cristalline, de roc et de végétation abondante, et hop on est repartis.

On dit de Tossa de Mar qu’elle est une des villes les plus mythiques de la Costa Brava. Une fois sur place, ce n’est pas difficile de comprendre pourquoi: des vestiges datant de la période Paléolithique, l’architecture romaine à ce jour conservée, les murailles de la vieille ville qui remontent à l’époque médiavale, et l’empreinte d’un centre artistique qui a connu le jour dans les années 1930… On se sent transporté!

Tossa de Mar

Vous tomberez sous le charme de la Vieille Ville de Tossa de Mar- Photos: Kim Gradek et Guillemette Reynaud

Le soleil commence tranquillement à se coucher, et c’est donc l’heure de repartir, de faire des emplettes au Mercadona et de préparer un bon dîner à saveur espagnole. On dévalise le supermarché en prenant tout ce qui nous tombe sous le nez: croquétas, manchengo, Jamon de Serano, Aceitunas y Vino Tinto. Voilà l’apéro!

Je dois vous dire que reste à ce jour impressionnée par la fraîcheur et la qualité des produits que l’on retrouve en Espagne, surtout en ce qui concerne les poissons et les fruits de mer. Pas juste ça, c’est ridiculement pas cher! Donc camarones, musclo (ce sont des “moules” en catalan), calamar, onions, poivrons, safran…et oui, la paella! On a même acheté les churros congelés et la pinte de chocolat!

Tout ça, environ 35 euros!

L'apéro et une paella maison: on mange trop bien en Espagne! Photo: Kim Gradek

L’apéro et une paella maison: on mange trop bien en Espagne! Photos: Kim Gradek

Vers 1h00 du matin, très zen suite à notre journée et maintenant complètement bourrés, on roule jusqu’au divan et s’installent devant un film… Que hermoso dia!

Prochaine escale: Gérone!

Barcelone: Virée en cavale, à la catalane!

Alors qu’un froid glacial s’installe sur Montréal, ce qui sont comme moi ne peuvent s’empêcher de penser à s’évader. Ah, le soleil, la plage, l’eau turquoise… si seulement… J’adore l’hiver, cette première neige, mais encore… J’en profite donc pour vous faire voyager autrement, cette fois avec vos pensées!

Fin février, il faisait environ 25 degrés Celsius. On habitait le petit village de Sant Celoni, à près de 40 km de Barcelone, en Espagne. Déjà assez pour jalouser.

Volleyball sur les plages de Barcelone

Volleyball sur la plage de Barcelone- Photo: Kim Gradek

Une petite visite d’amis français, qui venaient de Roanne, et une virée en cavale s’impose. Au menu: tapas, plages, boîtes de nuit et bonne compagnie!

Pour notre première sortie: Barcelona!

Accompagné de nos deux cuistos, on débute notre aventure en s’imprégnant des odeurs de poissons et de jambon Serrano, et on se gâte à contempler les couleurs vives des fruits, des produits séchées, et des friandises au temple de la gastronomie, La Boqueria, selon le célèbre chef Ferran Adrià. L’effervescence de ce marché nous transporte au coeur de la vie espagnole: vivre la vie et savourer le sentiment de communauté qui habite les catalans, avec bien sûre, une touche fluorescente des années ’80!

Les différents aliments du marché La Bocaria coloreront vos journée! Photo: Kim Gradek

Les différents aliments du marché Sant Josep La Boqueria enjoliveront vos journée! Photo: Kim Gradek

On poursuit notre chemin à travers les petites rues sinueuses de Barri Gotic, complètement sous le charme de l’architecture.

Barri Gotic, Barcelone. Photo: Kim Gradek

Barri Gotic, Barcelone. Photo: Kim Gradek

Une fois arriver au centre du labyrinthe, c’est le temps d’un pause apéro. On s’installe devant la Catedral de la Santa Creu i Santa Eulàlia pour une sangria et du pulpo a la gallega, un savoureux plat de pieuvre, onions et cubes de pommes de terre, le tout infusé dans un bouillon au paprika fumé.

Moi devant mon pichet de sangria et mon assiette de puplo a la gallega- Photo: Guillemette Reynaud

Moi devant mon pichet de sangria et mon assiette de puplo a la gallega- Photo: Guillemette Reynaud

La nuit est jeune, surtout pour les Espagnols, et nos ventres gargouillent toujours! Direction les Cuines Santa Caterina au Mercado Santa Caterina pour de délicieux tapas, que j’ai détaillé dans un post précédent, et du bon vin blanc! On y sert des calmars grillés, des coeurs d’artichauts avec onions caramélisés, des petits poissons frits, du tartare, des tortillas aux saveurs du marché… Oubliez la salade de fruits de mer macérée de la veille sur une tranche de pain beaucoup trop épaisse. Ici, que de la qualité, des aliments frais du jour et surtout hyper savoureux! De plus, le frère du barman habite Montréal: ah, que le monde est petit!

Éperlans frits- Cuines Santa Caterina, Barcelone, Espagne- Photo: Kim Gradek

Éperlans frits- Cuines Santa Caterina, Barcelone, Espagne- Photo: Kim Gradek

Minuit passé, un soudaine envie de danser s’empare de nous. Nous suivons donc la suggestion d’un mec qui semblait être un habitué du quartier pour se rendre à la Jamboree, un petit bar jazz & hip-hop, blotti en coin de la Plaça Reial. Une référence en ce qui concerne le blues et le jazz, ce petit coin musical propose un éventail de groupes aussi célèbres qu’underground. Un premier spectacle au sous-sol pour se faire envoûter par le mélange de fréquences du didgeridoo, de la basse, et d’une poésie catalane. J’avoue ne pas avoir assisté à un show de musique depuis assez longtemps, moi qui auparavant était connu comme une punk-rock girl, mais là, j’ai réellement été hypnotisée! Et comme la tradition du jazz le veux si bien, après on danse. Un dj invité joue les meilleurs tunes de hip-hop du moment, le party est plus que pogné!

Hakim et Guillemette à la Jamboree- Photo: Kim Gradek

Hakim et Guillemette à la Jamboree- Photo: Kim Gradek

La première virée en cavale se termine alors qu’il fait clair dehors… 🙂 Que bueno espana!

Prochaine virée, on longe la Costa Brava vers Gérone.

Tapas… really, a lid!?!

Grilled calamari- Cuines Santa Caterina

Tapas.

The meaning of “tapa” is a lid or a cover. Legend has it that a long time ago in Spain, they would serve a slice of cheese or ham when you ordered a drink to cover it…Was it to keep out the flies, hide the smell of bad wine, or insist on one to eat before drinking wine??? No one really knows…

But one thing is sure: tapas come in various shapes and tastes. They are the element of cuisine that defines Spanish culture. They are not a meal, nor are they a starter; they are simply a dish in a smaller portion.

And just when I thought I’d had enough tapas over the last 3 weeks, I discover this place: La Cuines Santa Caterina in Barcelona.

We start off with a glass of vino blanco: Torres Vina Esmeralda, a mix of Moscatel and Gewürztraminer. Light and fresh! And dive into the menu: grilled calamari, fried little fish (thinking they were smelt), iberic ham, bread with tomato seeds, a spanish tortilla, grilled artichoke and braised cipollini, marinated sardines on toast, patatas bravas, croquettes and some olives… Our feast leads us to order not two but three more glasses of wine, and before I know it not only are my taste buds completely and utterly satisfied, but I am now fluent in catalan!!!

Sardines- Cuines Santa Caterina

 

 

Pescaditos fritos- Cuines Santa Caterina

 

 

Alcachofa y cebollas a la plancha- Cuines Santa Caterina

So if ever you are in the area of the Santa Caterina Market, I highly suggest you take a seat at the bar, order something to drink and chow down some tasty tapas. And these aren’t the ones you’d use to cover your drink!

 

Where: Mercado Santa Caterina, Avenida Francesc Cambo, 16, Ciutat Vella, Barcelona

Prices: At the bar, very affordable! Each serving of tapas ranges 2-4 Euros. For 2, definitely under 30 Euros, with  2 glasses of wine and 5 tapas to share.

Ambiance: Laid-back and very trendy! Located in the Santa Caterina market, the Cuines Santa Caterina benefits from really high ceilings with wooden and metallic beams. A huge library with wine bottles covers one wall, on the other, they grow their fresh herbs. Everything is wooden, metallic, or alive: they even have trees inside. Gorgeous!

Un pensée pour Santamaria

Aujourd’hui, l’Espagne est en deuil.

Des visages teintés de tristesse, le drapeau de la Plaza Major ondule dans le vent, et le nom de Santamaria résonne dans les petites rues étroites de Sant Celoni.

Aujourd’hui un grand chef s’est éteint, laissant derrière lui des brigades à Madrid, à Barcelone, à Toledo, et à Signapoure. Mon homme en fait parti.

Santi Santamaria c’était la Catalogne en bouche: fière et généreuse. Connu pour ses plats créatifs aux racines locales, il défendait une cuisine contemporaine, sur des bases classiques, avec une vraie “typicité et identité”.

Aujourd’hui, Sant Celoni témoigne de cet héritage culinaire.

Foie Gras en croûte de sel- Santi Santamaria

Poisson du jour - Can Fabes

Poisson du jour - Can Fabes

Écrevisses et onions confits

Santi Santamaria: fils de paysans, autodidacte, trois étoiles au guide Michelin.

Santi Santamaria

Nos pensées sont avec la famille Santamaria, et leurs amis.

Qui aurait cru!?! Un an, trois maisons, trois étoiles

Je suis très consciente que la discipline qui est requise pour écrire n’a vraiment pas été mon fort ces derniers temps et voici pourquoi.

Qui aurait cru!?!

Huit ans après que nos regards se soient croisés en cuisine, moi serveuse, lui entre-métier, je laisse tout derrière: boulot, appartement, amis, famille, mon pub de quartier avec tant de soirées d’été arrosées (merci Gen!) et pourquoi? Pour vivre une des expériences les plus déstabilisantes et, je l’espère, enrichissantes, de mes 27 années de vie.

Décision impulsive, clairement! Mais qui n’ose rien, n’a rien. Suivre mon coeur, être opportuniste, et vivre d’amour et de liberté… oui mais encore il faut être réaliste! Vivre à voyager et à manger, si seulement c’était possible… Vivre à travers les apprentissages de mon homme, à travers mon palais, et à travers les découvertes culinaires que nous ferons ensembles, ça oui!

À vous d'y voir l'évolution....

De la gastronomie comme celle-ci, plusieurs en ont déjà rêvé. Un an, trois maisons, trois étoiles, trois cuisines bien différentes, et ce, sur deux continents séparés par un océan.

Notre périple débute à Roanne, en France, dans la Maison Trois-Gros: la passion et l’art culinaire transmises de père en fils sur trois générations. Suivra ensuite l’aventure méditéranéenne, et la gastronomie selon Santi Santamaria à Can Fabes, Sant Celoni, près de Barcelone en Espagne. Finalement, l’été sera caliente en Californie, à Napa Valley, avec le “godfather” de la cuisine américaine, Thomas Keller, au French Laundry.

Une multitudes de péripéties à venir… À vos assiettes les amis!

%d bloggers like this: